19 octobre 2018

En la víspera de la carrera

La veille de la course au Chili, les derniers préparatifs vont bon train. Notre tour de qualification ne s’est pas passé comme nous l’espérions, si bien que nous commençons en dernière position. Pas de souci : rien n’est perdu et nous visons toujours la première place !


CALIFICACIÓN


Le jeudi 18 octobre, nous avons commencé le tour de qualification de la Carrera Solar au Chili. Nous avons été la première équipe à réussir tous les contrôles techniques et avons donc pu commencer la qualification sur le circuit local, l’Autodromo Las Vizcachas. L’équipe ayant le temps le plus rapide sur le circuit peut entamer la course en première position.

Dans la dernière ligne droite du tour de chauffe, la voiture solaire a commencé à prendre de la vitesse en vue du tour rapide. Notre pilote a constaté qu’il abordait le premier virage trop vite et a essayé de rectifier le tir. En freinant trop fort sur le revêtement rugueux, il a perdu le contrôle et la voiture s’est arrêtée dans la pelouse à côté du circuit.

Nous sommes immédiatement venus à son aide et l’avons extrait de la voiture. Il était sous le choc, mais indemne. Les contrôles électroniques et mécaniques ont révélé que la voiture était encore en ordre d’un point de vue structurel, mais que la visière de la voiture solaire était fendue. Afin de pouvoir nous concentrer sur les réparations et sur les préparatifs de la course, nous avons décidé de ne pas retenter notre chance pour la qualification. Par conséquent, notre Punch 2 serait la dernière voiture solaire à franchir la ligne de départ.

Dès que la voiture est revenue en atelier, nous avons entrepris les réparations. Celles-ci ont pu être effectuées rapidement et ce matin, les principaux dégâts étaient réparés. Malgré ce contretemps, nous sommes toujours fermement résolus à mener à bien la course. Notre dernière position sur la ligne de départ nous permet de dépasser encore plus les attentes de notre pays. C’est maintenant à nous de jouer, our time to shine !

EL PRIMER DIA

Comme lors du championnat du monde en Australie, l’itinéraire est divisé en Solar Stops. Il s’agit d’arrêts obligatoires durant lesquels la voiture solaire doit être arrêtée pendant une demi-heure : le temps d’effectuer une vérification rapide ou de discuter avec les médias. Au Chili, nous passerons 14 arrêts de contrôle. Le premier intervient après 328 kilomètres, à Mantos De Hornillos. Sur ce segment de l’itinéraire, nous monterons à une altitude de 825 mètres pour redescendre ensuite au niveau de la mer. Nous espérons y arriver le premier jour.



Webshop by

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x