24 octobre 2018

La subida mas dificil

Cela fait quatre jours que nous sommes en route, le temps file ! Au total, nous avons déjà parcouru plus de 1 700 kilomètres. Aujourd'hui, ce fut une journée stressante, mais très agréable. Nous avons effectué 4 arrêts de contrôle, chargé pendant 2 heures et grimpé le plus haut sommet de la course !

JOUR QUATRE

L’ascension la plus difficile était au menu du jour : en moins de 6 heures, nous sommes passés du niveau de la mer à une altitude de 3 430 mètres. Un véritable challenge pour la voiture solaire et l’équipe ! Aujourd’hui, nous avons fait 4 pauses de 30 minutes aux arrêts de contrôle. Ce fut l’occasion de recharger la batterie de la voiture solaire et de changer de conducteur. Notre batterie était quasi chargée totalement en raison des quatre arrêts.

LE POINT CULMINANT

L’énorme ascension du jour nous a contraints de relever de nombreux défis. D’un point de vue stratégique, ces montagnes sont déjà un énorme défi en soi. Nous devons veiller à avoir assez d’énergie pour pouvoir monter, mais la batterie doit être plate au sommet. En effet, la recharge s’effectue de deux manières en descente : avec le panneau solaire et en freinant sur le moteur. Nous pouvons donc renvoyer l’énergie de notre moteur vers le bloc de batterie.

TEMPS FAVORABLE

Pour ne pas gaspiller d’énergie, la batterie doit donc être plate au sommet, ce qui n’était pas chose aisée aujourd’hui. En effet, avec un grand ciel bleu et beaucoup de vent arrière, nous avons capté beaucoup d’énergie et en avons consommé peu à cause du vent. Par conséquent, la Punch 2 a pu grimper à une vitesse élevée. Nous avons entamé l’ascension la plus difficile de la course à une moyenne de 95 km/h ! Demain, c’est le dernier jour de course, nous allons redescendre pour rejoindre Arica, le long de la côte, dans la dernière ligne droite. Pour le moment, nous espérons passer la ligne d’arrivée le jeudi 25 octobre. Nous vous tenons au courant !

Webshop by

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x