L'équipe solaire belge est presque prête pour le Bridgestone World Solar Challenge

Pendant 16 mois, les 21 étudiants en ingénierie de la Punch Powertrain Solar Team ont attendu avec impatience le championnat du monde des voitures solaires qui débutera le 8 octobre en Australie. Sept jours avant la course, ils ont placé leur panneau solaire, avec les meilleures cellules photovoltaïques au monde, sur la voiture. L’équipe espère que cela les aidera à dépasser la concurrence internationale au cours de la course.

Meilleures cellules photovoltaïques au monde

La Punch Powertrain Solar Team s’est arrangée pour obtenir les cellules photovoltaïques utilisées dans l’espace. Elles affichent un rendement de 34 %, plus de deux fois supérieures à la plupart des cellules photovoltaïques sur les toits. Grâce à ces cellules, la Solar Team belge espère prendre la tête du Bridgestone World Solar Challenge. « Seules deux autres équipes concurrentes utilisent ce type de cellules photovoltaïques, à savoir l’Université de la technologie de Delft et l’Université du Michigan », a déclaré le responsable de produit, Thierry Garritsen. Grâce à ces cellules, la Punch Powertrain Solar Team a pu réaliser une voiture solaire plus petite sans sacrifier la vitesse. La vitesse maximale de la voiture solaire s’élève à 120 km/h.

Le panneau solaire, le plus grand défi

Créer un panneau solaire avec les meilleures cellules photovoltaïques au monde s’est avéré un grand défi. Les cellules photovoltaïques fragiles, fabriquées en Allemagne, ont été tout d’abord transportées en Amérique afin d’acquérir une couche protectrice qui accroît le rendement du panneau solaire. Elles ont ensuite été envoyées en Australie et sont arrivées deux semaines seulement avant le début de l’épreuve. « Chaque étape a été un défi considérable car les cellules photovoltaïques sont très fragiles », a dit le chef d’équipe, Joachim Verheyen. « Pendant le processus de processus de production, certaines cellules semblaient endommagées. Ce fut une belle frayeur mais nous avons fait tout ce que nous avons pu pour résoudre cela et tenir le panneau solaire prêt pour la course. Maintenant, nous espérons que tout ira bien pendant toute la compétition ! »


Plus de 3000 kilomètres de test

En ce moment, une partie de l’équipe effectue quelques essais avec la voiture solaire sur une voie publique australienne. « Actuellement, les tests sont bons. Notre voiture solaire, la Punch 2, a roulé plus de 600 km en Australie. Pendant toute la période de test, nous avons déjà roulé une fois la distance de la course », a dit le mécanicien Martijn Schaeken. Avec six autres jours avant le départ de la course, l’ambition de la Solar Team reste énorme. Ce sera, sans aucun doute, une course passionnante de 3021 km du 8 au 12 octobre dans l’arrière-pays australien !

Webshop by

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x