03 juillet 2019

L'équipe solaire belge est fière de vous présenter le BluePoint

Mercredi 3 juillet, nous avons présenté notre toute nouvelle voiture solaire. En exactement un an, nous avons conçu, produit et assemblé la toute dernière voiture solaire, entièrement alimentée à l'énergie solaire. Pour la conception de la huitième voiture solaire belge, nous nous sommes donné beaucoup de mal en équipe, la rendant encore plus petite que son prédécesseur. En octobre, la nouvelle voiture participera au Championnat du monde de voitures solaires en Australie, où nous visons la première place.



( * Tout au long des 3 000 kilomètres de la course dans l'Outback australien, la consommation d'énergie du BluePoint est calculée comme équivalente à 7 litres de diesel.)


Efficace et innovante

La BluePoint est la huitième voiture solaire belge et est aussi la voiture la plus aérodynamique de Belgique. Afin d'obtenir une résistance à l'air aussi faible que possible, nous avons passé six mois à améliorer la forme de la voiture.

"Nous sommes fiers du résultat que nous avons obtenu. Tout au long de la course de 3 000 kilomètres à travers l'Australie, la consommation d'énergie du BluePoint est estimée à 7 litres de diesel", explique Emmerick Vandervelpen, ingénieur en aérodynamique de l'Agoria Solar Team.

En plus des améliorations aérodynamiques, il y a aussi quelques grandes innovations dans le BluePoint. Par exemple, c'est la première fois que nous développons nous-mêmes le panneau solaire. Dans le passé, nous achetions toujours le panneau entier d'un de nos partenaires. En fabriquant nous-mêmes le panneau, nous avons plus de contrôle sur le processus de production et plus de place pour l'innovation. Cette année, nous sélectionnerons nous-mêmes les bonnes cellules solaires, nous les relierons les unes aux autres et nous les envelopperons d'une couche protectrice. Les cellules solaires sont extrêmement fragiles, ce qui rend ce processus très difficile.

Nelis Geurts, responsable du panneau solaire dans l'équipe : "Les cellules solaires sont beaucoup plus efficaces que celles que vous voyez sur les toits de votre rue. Ils sont aussi utilisés sur les satellites et coûtent autant qu'une Lamborghini!"


Poursuivre l'amélioration

Dans la conception de la nouvelle voiture solaire, nous sommes allés à l'extrême. D'une surface de 2,6 m², le panneau solaire du BluePoint est de la même taille que celui de son prédécesseur, le Punch 2. Cependant, la nouvelle voiture est plus étroite, ce qui réduit la traînée mais aussi l'espace pour les composants mécaniques. Par exemple, l'espace entre les roues et la carrosserie de la voiture n'est que de quelques millimètres à certains endroits. Le pilote a également moins de marge de manœuvre.

"Afin d'éviter tout gaspillage inutile d'espace, la voiture est littéralement adaptée à ma taille. Mes hanches et mes épaules s'intègrent parfaitement", explique Inge Habets, pilote de l'Agoria Solar Team.


Championnat du Monde en Australie

Le 13 octobre, toute l'équipe sera au départ du Bridgestone World Solar Challenge. C'est le championnat du monde de voitures solaires dans lequel nous allons parcourir 3021 kilomètres à travers le désert australien. Avec 53 équipes d'étudiants du monde entier, cette édition compte un nombre record d'inscriptions. Nous sommes déterminés à être les premiers à franchir la ligne d'arrivée. Avec une troisième place en 2017 et une première place dans la course solaire la plus extrême du Chili l'année dernière, notre ambition n'a fait que croître.

"Toute l'équipe a tout donné depuis un an. Nous sommes maintenant tout à fait prêts pour le championnat du monde et nous visons la première place en Australie", déclare Willem-Jan Claes, chef d'équipe de l'Agoria Solar Team.



Webshop by

{{ popup_title }}

{{ popup_close_text }}

x